Salut à tous !

Aujourd’hui, ce sont de nouveaux compatriotes suisses qui sont à l’honneur. Abdelazer, Oxymore et N03 sont étudiants à l’université de Fribourg (CH) et ont profité de leur temps libre pour développer Asylamba : Influence.

Asylamba : Influence

Il s’agit d’un jeu de stratégie en solo qui prend place dans le futur. Son aire de jeu est une portion de galaxie. Le principe est évidemment d’étendre son pouvoir, mais pas n’importe comment. Au lieu de le faire par les armes, votre tâche sera de le faire « pacifiquement« . Votre civilisation enverra des émissaires dans les systèmes stellaires voisins. Ils auront pour mission d’imposer votre culture de plusieurs manières. Ainsi, de systèmes en systèmes, vous conquerrez toute la galaxie.

Asylamba : Influence

Concernant les mécanismes du jeu, je laisse la parole à Abdelazer :

La carte représente une portion de la galaxie sur laquelle se trouvent des systèmes (les ronds sur l’image ci-dessus).

Sur ces systèmes, le joueur (ainsi que les IAs) peuvent poser des agents. Ces derniers sont de 4 types : scientifique, prêtre, artiste et marchand. Le joueur décide alors d’envoyer ses agents sur des systèmes proches pour commencer à y répandre la culture (au sens large) de votre faction.

Les systèmes possèdent 4 caractéristiques : la science, la religion, la culture et la richesse. Selon le niveau de ces caractéristiques, l’influence d’un agent sera plus ou moins grande. Par exemple, un prêtre envoyé sur un système avec beaucoup de religion sera peu efficace alors qu’un marchand envoyé dans un système très faible en richesse sera très efficace.

De plus, les systèmes ont une population qui donne à la faction qui les domine culturellement un certain gain d’argent; argent qui permet d’acheter de nouveaux agents et de payer les agents existants.

Les systèmes ont une appartenance de départ. Ils peuvent être, à l’origine, un système de votre faction, d’une faction adverse, ou un système non-aligné (les systèmes blancs). Tous les systèmes se défendent naturellement, c’est à dire qu’ils tendent à revenir vers leur appartenance de base. C’est pourquoi les agents envoyés sur un système doivent y rester, auquel cas le système redeviendra de la couleur de base. Lorsque l’influence d’une faction sur un système devient majoritaire, le système change d’appartenance (mais pas d’appartenance de base) et tous les agents précédemment basés sur ce système sont tués.

Les caractéristiques des systèmes possédés par le joueur s’additionnent pour augmenter le nombre maximum d’agents disponibles. Si vous gagnez un système qui a 3 en culture vous aurez droit à un nouvel artiste.

Une couche de Gameplay supplémentaire vient encore s’ajouter, il s’agit des Édifices et des Pouvoirs.

Les Édifices
Sur chaque système qu’il contrôle, le joueur peut construire un (et un seul) Édifice, cette couche de gameplay a été ajoutée dans le but d’approfondir les stratégies possibles en permettant différents choix au joueur lui permettant ainsi d’adopter différents types de jeu. Les divers Édifices sont :

Asylamba : Influence

Les Pouvoirs
Afin de pimenter un peu plus le jeu, de le rendre plus dynamique, nous avons ajouté une dernière mécanique : les pouvoirs.

Une barre de prestige (qui se remplit de manière constante tant qu’elle n’est pas au maximum) permet d’utiliser plusieurs pouvoirs différents (qui ont chacun un coût différent en point de prestige) :

Coup d’État : permet d’augmenter temporairement (mais instantanément) votre influence sur un système (cela peut permettre de donner un petit coup de pouce pour le prendre);

Financement : donne instantanément 25 crédits;

Assassinat : permet d’assassiner sur n’importe quel système visible un personnage ennemi.

Asylamba : Influence

Pour l’instant, le jeu comprend deux campagnes, ce qui représente une vingtaine d’heures de jeu. D’autres seront probablement ajoutées par la suite pour étendre la durée de vie d’Influence.

Asylamba : Influence

Asylamba : Influence

Et maintenant, LA bonne nouvelle !

Asylamba : Influence sort la semaine prochaine sur steam, plus précisément le 23 mai 2018 au prix de 5.99$.

Afin de donner un coup de pouce, notamment pour améliorer le référencement de Influence, je vous invite à ajouter le jeu à votre Wishlist. Cela ne vous engage à rien mais ce sera vraiment apprécié par les auteurs de cette œuvre. 😉

Je vous invite également à vous rendre sur le site officiel du jeu.

A bientôt pour de nouvelles aventures.


Interview avec Oxymore, l’un des auteurs de ce jeu.

Salut. Tu es donc l’un des développeurs de Asylamba : Influence. Peux-tu présenter l’équipe en quelques mots ?

Salut ! Alors nous sommes trois : Gil, Noé et moi, Jacky. Nous sommes tous les trois dans l’informatique. Mes deux collègues terminent actuellement leur master en informatique à l’université de Fribourg, et moi je suis en train de faire un doctorat dans la gestion de données et l’intelligence artificielle. Nous vivons tous les trois dans la ville de Fribourg (Suisse). Nous développons des jeux vidéo ensemble depuis 2011. Bien que nous ayons tous les points communs que je viens de citer, nous avons chacun nos spécificités et des compétences complémentaires quand il s’agit de développer un jeu vidéo (graphic design, création sonore et musicale, game design, développement, etc.).

Vous êtes donc étudiants en informatique, comptez-vous vivre de votre passion ?

Je dirai que nous vivons déjà de notre passion (ou plutôt de nos passions), car nous faisons ce qui nous plaît dans tous les projets que nous développons. J’imagine que par « vivre » vous voulez dire en faire notre boulot principal. Dans ce cas, nous n’avons pas les trois les mêmes aspirations.

Pour résumer tout ça, je dirai que oui, nous comptons vivre de nos passions, mais le jeu vidéo n’est pas notre seule passion 😉

Allons-nous voir une société portant vos noms émerger prochainement ?

Nous sommes actuellement regroupés sous le nom « RTFM Corp. », c’est notre nom de studio de jeu vidéo, mais il ne s’agit pas là d’une société à proprement parlé, au sens légal du terme. La fondation d’une société va dépendre grandement des ventes de notre nouveau jeu. En effet, nous développions jusque-là des jeux gratuits (voir Asylamba – Expansion Stellaire), et nous le faisions dans notre temps libre. Nous n’avions donc aucune contrainte financière et donc aucune raison de fonder une société. Maintenant que nous nous lançons dans un jeu payant, les choses vont peut-être changer. Mais nous attendons la sortie de notre jeu pour nous pencher plus sérieusement sur la question.

Avant de parler de la déclinaison Influence, peux-tu nous parler de l’univers de Asylamba ?

Bien sûr ! Asylamba: Expansion Stellaire est notre premier jeu, il s’agit d’un MMO de stratégie dans l’espace. Il n’est plus en ligne maintenant malheureusement, mais je vous explique comment ça fonctionnait. Les parties duraient entre 2 et 3 mois et regroupaient entre 400 et 800 joueurs dans une guerre de factions. Chaque nouvelle partie démarrait à un moment précis sur la ligne de temps de l’histoire du jeu. Les événements et les actions des joueurs durant une partie constituaient donc la suite de l’histoire. Le côté roleplay était très présent. Des joueurs se sont donc fait connaître et sont entrés dans le background officiel du jeu au fil des partie.

En voyant cette énorme quantité de textes, de déclarations officielles, de traités, de discussions et d’événements marquants, nous étions obligés de réutiliser tout ce contenu. C’est pourquoi nous avons basé notre nouveau jeu, Asylamba: Influence, sur ce background extrêmement riche. Par contre tous le reste du jeu est totalement différent du premier.

Et donc en quoi consiste ce nouveau jeu « Asylamba : Influence » ?

Il s’agit encore une fois d’un jeu de stratégie dans l’espace. Mais cette fois c’est du single player, et c’est un jeu pour ordinateur et non plus d’un jeu en ligne. Plus précisément, c’est un jeu qui mêle des aspects d’un puzzle-game, ou s’enchaînent différentes petites missions où il faudra trouver la parade pour arriver à vos fins, avec un jeu nerveux de stratégie en temps réel. Dans chaque campagne, le joueur incarne une personne haut-placée d’une civilisation donnée et le but sera de contrôler le plus de systèmes stellaires en propageant la culture de son empire. C’est un jeu d’expansion militaire où l’usage des armes est inutile car c’est en envoyant des personnes influantes répandre votre art, votre savoir ou votre religion que les populations des différents systèmes vont se tourner vers vous.

Un grand travail a été apporté au niveau graphique pour que l’interface soit belle, efficace et intuitive. Et on espère que les gens auront du plaisir à s’y plonger.

Concernant Influence, vous le développez durant votre temps libre, en parallèle de vos études ? Et depuis combien de temps travaillez-vous dessus ?

C’est exact. Toute notre activité de studio de développement de jeu se fait à côté de nos études ou de notre job. Notre façon de fonctionner est la suivante : nous consacrons un soir par semaine à cette activité. Nous nous réunissons et travaillons sur le jeu durant toute la soirée, soit environ 4h.

Nous avons débuté le développement d’Asylamba: Influence il y a maintenant 2 ans. Une estimation grossière du temps de travail total est donc d’environ 1300 heures.

Quelles technologies utilisez-vous ?

Pour développer ce jeu, nous avons utilisé uniquement des technologies web : HTML, CSS et Javascript. Il peut paraître étrange de n’avoir pas utilisé de moteur de jeu mais c’est le cas. Nous utilisons NW.js pour embarquer notre jeu dans un navigateur web, ce qui nous permet de pouvoir installer le jeu sur tous les systèmes d’exploitation (MacOS, Windows et Linux).

La sortie sur Steam est prévue la semaine prochaine, quelles sont vos objectifs de vente ?

Nous n’avons pas vraiment d’objectifs de vente dans le sens où nous ne dépendons pas financièrement de nos jeux. Nous n’avons pas de salaires ni de charges à payer, nous ne louons pas de locaux, donc nous n’avons pas vraiment de frais. Ce que nous avons mis en jeu dans ce projet est notre temps.

Par contre, il est clair que tout travail mérite salaire comme on dit, et que ça serait extrêmement valorisant pour nous de vendre quelque milliers de copies de notre jeu. C’est intéressant niveau financier mais c’est surtout une reconnaissance du travail accompli. Un jeu est une pièce d’art, on a mis beaucoup de coeur à sa conception. Donc plus il y a de personnes qui le testent et qui l’apprécient, plus notre investissement aura valu la peine.

En considérant tous ces points, nous pouvons quand même avancer un chiffre qui nous permettrait de nous sentir fiers de notre jeu : 6000 ventes. Rendez-vous le 23 mai à 19h sur Steam 😉

Comment voyez-vous l’avenir de ce jeu ?

L’avenir du jeu va principalement dépendre du nombre de ventes et de l’intérêt des gens pour le projet. Si peu de jeux sont vendus, nous en resterons là et passerons à autre chose. Mais si le succès est au rendez-vous, plusieurs pistes s’offrent à nous. Premièrement nous pourrons ajouter du contenu, donc plus de campagnes et plus de missions, afin d’augmenter la durée de jeu. Ensuite nous pouvons imaginer porter le jeu sur mobile, ou alors développer un mode multi-joueurs. Mais ceci est une musique d’avenir. On se réjouit en tout cas de cette sortie et de voir comment ça va se passer.

Merci pour cet entretien. Nous vous souhaitons plein succès avec Asylamba : Influence et nous nous retrouverons sans faute le 23 mai, à 19h.

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.